Royal romance

Éditeur JULLIARD
Paru le
Papier ISBN: 9782260013884
Pas en inventaire. Sur commande : Délai de 5 à 14 jours

"À la limite je me demande si c'est sain qu'on fasse durer ce qui nous arrive, et si on ne devrait pas s'en tenir aux souvenirs et peut-être aussi au hasard auquel nous croyons plus ou moins et qui pourrait nous réunir à nouveau. J'ai l'impression qu'en ce moment ce n'est peut-être pas la bonne période pour nous deux. Je devrais arrêter de réfléchir, seulement accepter ce que la vie me propose, pas au-delà de mes capacités, et je me rends malheureuse avec mes songes et mes pensées. (Extrait d'une cassette envoyée par Justine à Daniel, de Montréal à Paris.)"

Les libraires craquent

  • Par Anne-Marie Genest par la librairie Pantoute

    Daniel Flamm, auteur français, marié et père, se rend à Montréal par affaires. Il y rencontre Justine, jeune actrice, avec qui il entretiendra une relation passionnée. Dans un style truculent et vif, Weyergans raconte cet épisode amoureux de la vie de Daniel Flamm, son alter ego, avec autant de naturel que si nous étions attablés à l’heure de l’apéro. Passé maître dans l’art de la digression, l’auteur enrobe son histoire d’informations aussi intéressantes qu’inutiles, mais qui nous arrachent, à tout coup, un sourire.Au final, ce roman ressemble au cocktail du même nom : le titre grandiloquent, la saveur douce, fraîche, sucrée qui donne le goût de le consommer d’un trait, encore et encore, et qui, sans qu’on s’y attende, nous laisse mélancoliques.


  • Commenté dans la revue Les libraires par Anne-Marie Genest, librairie Pantoute

    Daniel Flamm, auteur français, marié et père, se rend à Montréal par affaires. Il y rencontre Justine, jeune actrice, avec qui il entretiendra une relation passionnée. Dans un style truculent et vif, Weyergans raconte cet épisode amoureux de la vie de Daniel Flamm, son alter ego, avec autant de naturel que si nous étions attablés à l’heure de l’apéro. Passé maître dans l’art de la digression, l’auteur enrobe son histoire d’informations aussi intéressantes qu’inutiles, mais qui nous arrachent, à tout coup, un sourire. Au final, ce roman ressemble au cocktail du même nom : le titre grandiloquent, la saveur douce, fraîche, sucrée qui donne le goût de le consommer d’un trait, encore et encore, et qui, sans qu’on s’y attende, nous laisse mélancoliques.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres